vendredi 25 avril 2008

Marius Guindon

Nouvelle notice du Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence Alpes Côte d’Azur :


Marius Guindon, atlantes de l’hôtel Grau, pierre, 1864
102 La Canebière, 1er arrondissement

Guindon André Marius (Marseille, 18 octobre 1831 - ?, mars 1919), peintre et sculpteur
Élève d’Émile Loubon puis de Léon Cogniet, il expose ses peintures au Salon de 1855 à 1914. Il y obtient une médaille de 3e classe en 1905 (Le Cours à Marseille en 1790 et L’Orage). C’est également un fidèle des expositions marseillaises. Il effectue plusieurs séjours en Italie dont il ramène des scènes de genre : Bergers dans la campagne romaine (1857, musée de Béziers). Enfin, à partir de 1875, il enseigne le dessin à l’École des Beaux-Arts de Marseille durant plus de quarante ans. Le musée de Digne conserve Un coin du Vieux Marseille et le musée des Beaux-Arts de Marseille L’Invasion, grande toile de 1909. Sous le Second Empire, il apparaît également comme un sculpteur apprécié. L’architecte Espérandieu l’emploie au Palais Longchamp (Les Génies des Parrocel, des frères Imbert et d’Aubert, 1867) et à l’École des Beaux-Arts – Bibliothèque (buste d’Auguste et médaillon de Roland de la Bellaudière, 1870). Comme statuaire, on lui doit également les atlantes de l’hôtel Grau (1864 – 102, La Canebière), un buste d’Émile Loubon (1865, cimetière Saint-Pierre), Un ami (portrait exposé au Salon Marseillais, 1877), un médaillon en bronze de l’Abbé Dassy (1889, Académie de Marseille). Pour finir, il fonde le musée de Cassis en 1910.

Aucun commentaire: