lundi 28 avril 2008

Émile Aldebert

Suite des notices de sculpteurs du Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence Alpes Côte d’Azur :

Aldebert Émile, Monument à Antoine-Dominique Magaud, marbre, 1910
Hall du conservatoire de musique, place Carli, 1er arrondissement

Aldebert Émile (Millau, 28 août 1827 – Marseille, 07 mars 1924), sculpteur
Il s’installe à Marseille à l’âge de 9 ans. Adolescent, il fait ses études à l’École des Beaux-Arts. Dès 1851, il participe aux expositions de la Société Artistique des Bouches-du-Rhône fondée par Émile Loubon, puis à celles du Cercle Artistique et du Salon des Artistes Marseillais. Durant plus de 60 ans, il y montre sa production de portraits, de statuettes mythologiques et de scènes de genre. À partir de 1868, il expose aussi au Salon parisien ; il y reçoit d’ailleurs des mentions honorables en 1883 (Bateleur, statue plâtre – musée des Beaux-Arts de Marseille) et 1886 (Enfant et chèvre, groupe plâtre – musée des Beaux-Arts de Marseille). En outre, les grands chantiers du Second Empire (Palais de Justice, Préfecture des Bouches-du-Rhône, Bibliothèque-École des Beaux-Arts) lui permettent de se construire une solide réputation d’ornemaniste. Puis, peu à peu, il gagne ses galons de sculpteur statuaire ; il exécute alors de nombreux édicules publics dont une paire de fontaines dédiées à l’Agriculture et à la Marine pour la ville de Sanary-sur-Mer (1867) et divers monuments commémoratifs : Augustin Fabre (hôtel-dieu, 1893) et Antoine-Dominique Magaud (ancienne École des Beaux-Arts, 1910) à Marseille, Camille Monier à Eyguières (1896), le Docteur Louis Barthélemy à Aubagne (1897), le Général Gaffori à Corte (1900)… Parallèlement, il enseigne le modelage (1874) puis la sculpture (1884) à l’École des Beaux-Arts de Marseille. Il occupe ce poste jusqu'à la première Guerre mondiale. Enfin, le 24 février 1884, il est reçu à l’Académie de Marseille. Son hôtel particulier, sis au 11 de la rue de l’Obélisque (rue Louis Maurel), décoré par ses soins, vante aujourd’hui encore, telle une façade publicitaire, toute l’étendue du talent de cet artiste prolifique d’une exceptionnelle longévité.

Aucun commentaire: