vendredi 12 décembre 2008

Henri Raybaud

Voici une nouvelle biographie issue du Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence Alpes Côte d’Azur :

Henri Raybaud, Monument à Frédéric Chevillon, marbre
Place de la Corderie, 6e arrondissement

Raybaud Henri Charles (Marseille, 4 juin 1879 – ?), sculpteur
Élève à Paris de Thomas et Injalbert, il débute en 1904 au Salon des Artistes Français avec Le Berger et la mer (bas-relief plâtre, musée des Beaux-Arts de Marseille) qui obtient une mention honorable. Durant l’entre-deux-guerres, il réalise plusieurs monuments : Monument à Frédéric Chevillon (Allauch et Marseille), les monuments aux morts des Cadeneaux (commune des Pennes-Mirabeau, 1921) et d’Aubagne (1922), les groupes en bronze de l’escalier de la gare Saint-Charles (Les Vendanges, La Moisson, Les Fleurs, Les Fruits, La Chasse et La Pêche - 1927), Thétis (statue pierre, 1933, annexe du Palais de Justice de Marseille). Il est aussi l’auteur de plusieurs sculptures funéraires au cimetière Saint-Pierre. Il enseigne par ailleurs le modelage puis la sculpture à l’École municipale des Beaux-Arts, de 1912 à sa retraite en 1937. Le musée des Beaux-Arts de Marseille conserve de lui L’Orage (haut-relief plâtre, 1908) et Mireille.

Henry Raybaud, L’Orage, haut-relief plâtre
Réserves du musée des Beaux-Arts, 3e arrondissement

Aucun commentaire: