mardi 24 février 2009

La Flamme et L'Eau (Stanislas Clastrier sculpteur)

Léonce Muller (1859-1935), architecte en chef de la ville de Marseille au début du XXe siècle, utilise peu la sculpture dans les édifices qu’il érige. Sans doute est-ce là le trait de caractère d’un helvète protestant. Lorsqu’il y recourt, la sculpture reste discrète… mais pas inintéressante. C’est la cas du décor de la caserne des marins-pompiers du boulevard de Strasbourg construite de 1908 à 1912.
Pour ce bâtiment, comme pour le décor de la compagnie Fraissinet sur la place de la Bourse (aujourd’hui Général-de-Gaulle), il fait appel au sculpteur Stanislas Clastrier (1857-1925). Celui-ci élabore pour les clés des arcs des deux entrées principales des masques allégoriques, l’un figurant La Flamme et l’autre L’Eau. Preuve de l’intérêt que le sculpteur accorde à ces motifs décoratifs mineurs, il en expose les modèles au Salon de l’Association des artistes marseillais de 1914 (n°390 et 391).


Stanislas Clastrier, La Flamme et L’Eau, masques en pierre, 1912
Boulevard de Strasbourg, 3e arrondissement

Aucun commentaire: