mercredi 25 mars 2009

Odette Singla

Je profite de la vente sur E-bay de deux médailles d’Odette Singla (La Mode, le 26 mars 2009 ; Saint Cassien et Urbain V, le 1er avril 2009,) pour vous communiquer la notice qui est consacrée dans le Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence Alpes Côte d’Azur à cette sculptrice contemporaine et - une fois n'est pas coutume - encore vivante :

Odette Singla, La Mode (recto et verso)
Médaille en bronze de 7 cm, 1969


Odette Singla, Saint Cassien et Urbain V (recto et verso)
médaille en bronze doré de 6,8 cm, 1965

Singla Odette (Paris, 15 septembre 1926), sculpteur et graveur en médaille
Élève de Dropsy (gravure en médaille), Janniot et Gimond (sculpture) à l’École des Beaux-Arts de Paris, elle obtient un 2e 2nd prix, puis un 1er 2nd prix (1957) au concours de Rome, dans la section de gravure en médaille. Par ailleurs lauréate du prix Casa Vélasquez, elle passe deux années à Madrid d’où elle rayonne sur la péninsule ibérique et le Maroc. De retour à Paris, elle reçoit le Diplôme National des Arts Plastique (mention bien). Elle est ensuite nommée sur concours professeur de dessin à l’École des Beaux-Arts et Architecture de Marseille ; elle y enseigne le dessin aux futurs architectes. Parallèlement, la Monnaie lui commande régulièrement des médailles (Nativité, Coco Chanel, Marie Mauron, Union du comté de Provence au royaume de France…) ; EDF, la Chambre de Commerce de Marseille, la mairie d’Éguilles font également appel à son talent. Elle participe à de nombreuses expositions de groupe, tant à l’étranger (Madrid, Athènes, Rome, Prague, Cologne, Helsinki, Cracovie…) qu’en France (Salon des Artistes Français – médaille d’or en 1979…). Si elle est surtout médailleur, elle est aussi sculpteur. Elle obtient d’ailleurs le Grand Prix de Sculpture à la Biennale Internationale de Vichy en 1966. On lui doit ainsi plusieurs monuments : Mémorial Léon Betous, médaillon d’Alphonse Lavéran (hôpital militaire Lavéran, Marseille), Mémorial Jacques Deguigne, Monument au général Leclerc (quartier Saint-Charles, Marseille). Elle reçoit enfin les palmes académiques en 1977 et est élue à l’Académie de Marseille l’année suivante.

Odette Singla, Monument au général Leclerc, médaillon bronze
Avenue du général Leclerc, 3e arrondissement

Addenda du 1er avril 2009 : La Mode n'a pas trouvé preneur ; Saint Cassien et Urbain V s'est vendu 17,50 €.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

nullissime !17,50 € tu parles d'une cote pour un artiste !

andré Silba Loebnitz a dit…

C'est avec retard que j'ai appris ce
départ dans la discrètion qui est di
gne toi ma chère cousine Odette Sin-
gla... Je t'offre mes lardes et mon
immense chagrin qui est ma seule ri-
chesse.. Je ne sais ou tu repose,je
repose dans ton coeur:Ton vieux cou-
sin et Ami de jeunesse..et au passé
et à Camille & Gaston Singla.Odette
tu restes dans mon coeur..Bisous...