lundi 6 avril 2009

Adolphe Royan

Voici une nouvelle notice du Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence Alpes Côte d’Azur :

Royan Pierre Adolphe André (Marseille, 21 juin 1869 - Marseille, 16 novembre 1925), sculpteur.
Il est le fils d’Auguste Royan (Marseille, 1er juin 1837 - Marseille, 24 mars 1908), ornemaniste sur pierre et carton-pierre, collaborateur de l’architecte Joseph Letz (façade de l’église des Augustins et banque de France à Marseille, château de Jules Charles-Roux à Sausset-les-Pins…). De fait, au début des années 1890, il entame sa carrière de sculpteur ornemaniste et de staffeur dans la cité phocéenne au sein de l’atelier familial A. Royan & Cie. Vers 1895, il conçoit notamment le décor des couronnements des portes d’entrée des immeubles Boyer au 60, rue de la République. Parallèlement, il s’essaie à une carrière de portraitiste : il expose alors ses bustes au Salon marseillais entre 1893 et 1897 (Colonel Gay de Taradel, 1893 ; Madame Vimar, 1894 ; Antonin Palliès, 1896…) et tente une fois sa chance au Salon des Artistes Français à Paris en 1894. Son œuvre majeure reste cependant le Monument à la mémoire des conquérants de Tombouctou, commémorant l’anéantissement de la colonne Bonnier cinq jours seulement après la prise de la ville : en 1897, il remporte avec l’architecte Auguste Lombard, le concours du monument qui est élevé, l’année suivante, dans le cimetière Saint-Pierre de Marseille.


Auguste ou Adolphe Royan, Mercure, dessus-de-porte
26 rue de la Corse (anciennement boulevard de la Corderie), 7e arrondissement

Auguste ou Adolphe Royan, Mercure, dessus-de-porte, gravure
Documents et matériaux d’architecture, volume 8, n°413, 1907

La légende attribue ce décor à un certain Royance ; il s’agit d’une erreur d’orthographe, ce nom ne correspondant à aucun artiste marseillais.

Aucun commentaire: