mardi 28 avril 2009

Pierre-Marius Bérengier (Jean Hugues sculpteur)

Ayant parler hier de la famille Bérengier, je rebondis aujourd’hui en vous présentant le décor sculpté de leur tombe familiale au cimetière Saint-Pierre (carré 18, rond-point des Mobiles). Il s’agit d’un médaillon en marbre dû au ciseau de Jean Hugues (1849-1926). Voici ce que j’en dis dans mon ouvrage consacré à ce sculpteur (p.23) :
« Parallèlement à ses travaux de pensionnaires [à la Villa Médicis], Jean-Baptiste Hugues honora ses premières commandes privées. Ainsi réalisa-t-il en 1878 un médaillon en marbre de l’architecte Pierre-Marius Bérengier (1808-1876) pour la tombe de ce dernier. La demande émanait vraisemblablement de son fils Louis, également architecte ; les deux jeunes gens appartenaient à la même génération et s’étaient peut-être liés d’amitié à l’École des Beaux-Arts de Marseille. Quoi qu’il en fût, il restèrent en contact leur vie durant, et ce jusqu’au décès de Louis Bérengier en 19051. »

Jean Hugues, Pierre-Marius Bérengier, médaillon marbre, 1878
Ø 60 cm, signé et daté sur la tranche J. B. Hugues 1878

Le grand-œuvre de Pierre-Marius Bérengier reste l’église néogothique Saint-Michel, dans le quartier du Camas, inachevée faute de fonds.

1 Archives municipales de Marseille : nécrologe marseillais, t.1905-1906. La notice nécrologique de Louis Bérengier (1848-1905), décédé le 26 mars 1905, citait la présence du sculpteur aux funérailles de l’architecte.

Aucun commentaire: