vendredi 1 mai 2009

Pierrot (Auguste Carli sculpteur)

Hier s’est vendue pour 89 € une statuette en céramique d’Auguste Carli (1868-1930) : Pierrot. Haute de 29,5 cm, elle a été éditée en grès émaillé par la maison Mougin frères à Nancy. Le prix modeste s’explique sans doute par l’aspect accidenté de la pièce : la tête a été recollée et la main droite est manquante.

Auguste Carli, Pierrot, statuette en grès émaillé, vers 1920

Je ne connaissais pas ce modèle de Pierrot, le bras levé ; je connaissais par contre une autre version – également édité en grès émaillé par Mougin frères – représentant Pierrot saluant. Je n’ai malheureusement pas de photos de ce motif qui a également été reproduit en bronze.
Le sujet de Pierrot est par ailleurs à rapprocher du buste Paillasse – que beaucoup nomme également Pierrot – exposé pour sa version en marbre au Salon des artistes français de 1919. Il s’agit en fait d’un portrait du chanteur lyrique Thomas Salignac dans le rôle-titre de l’opéra Paillasse de Ruggiero Leoncavallo (1858-1919).

Auguste Carli, Paillasse, buste plâtre, 1919-1920
Dédicacé à la mère d’Élie-Jean Vézien
Académie de Marseille, 40 rue Thiers, 1er arrondissement

D’autres œuvres d’Auguste Carli ont été éditées en grès par Mougin frères. C’est le cas de deux motifs créés pour la fontaine lumineuse de l’Exposition d’Électricité qui s’est tenue à Marseille en 1908 : Le Rhône et La Durance… sur lesquels je reviendrai un jour.


Auguste Carli, La Durance, statuette en grès, 1907
Collection personnelle

Aucun commentaire: