samedi 14 novembre 2009

Augustin Fabre (Émile Aldebert sculpteur)

Le 24 octobre dernier, j’ai brièvement parlé du transfert des sculptures de l’Hôtel-Dieu (métamorphosé en palace) au Conservatoire du Patrimoine Médical à l’hôpital Salvator, dans le quartier de Sainte-Marguerite. Mon amie Odile Gabbay m’a envoyé les photos d’un buste qui a ainsi été déménagé.

Émile Aldebert, Augustin Fabre, buste en bronze, 1893
Anciennement à l’Hôtel-Dieu, 2e arrondissement

Augustin Fabre (1836-1884) est le frère de l’armateur marseillais Cyprien Fabre. Il effectue son internat de médecine à Paris (1856-1861) avant de revenir exercer dans la cité phocéenne. Professeur suppléant à l’École de Médecine en 1864, il devient titulaire de la chaire de pathologie en 1868. Puis, à partir de 1871, il préside la Société de Médecine. Par ailleurs fervent chrétien, il exprime sa foi par la charité : il soigne gratuitement les nécessiteux deux jours par semaine, devenant ainsi le « bon docteur » ou encore le « médecin des pauvres ». Sa popularité est telle que, lorsqu’il meurt brusquement, ses obsèques sont suivies par 20000 personnes et prennent l’allure d’un deuil public.
En 1893, le sculpteur Émile Aldebert (1828-1924) réalise son buste pour un monument commémoratif érigé dans l’Hôtel-Dieu, au pied de l’escalier monumental de l’aile gauche. Le portrait en bronze a une hauteur de 79 cm, une largeur de 60 cm et une profondeur de 30 cm. Il est signé et daté E. Aldebert / 1893 sous l’amorce du bras gauche.

Émile Aldebert, Augustin Fabre, buste en bronze, 1893
Conservatoire du Patrimoine Médical, hôpital Salvator, 9e arrondissement

Aucun commentaire: