mercredi 9 décembre 2009

Poséidon et Amphitrite (P. Robert sculpteur)

Les chantiers du Second Empire attirent nombre de sculpteurs parisiens à Marseille. Les plus célèbres participent aux décors des bâtiments prestigieux : palais de la Bourse, palais de Justice, palais Longchamp, préfecture des Bouches-du-Rhône, Notre-Dame-de-la-Garde, cathédrale de la Major… D’autres, moins connus, viennent tenter leur chance sur des chantiers privés.
C’est sans doute le cas d’un sculpteur signant P. Robert. Il s’agit peut-être du parisien Philippe Alphonse Robert (1828-1909), élève de Mathurin Moreau. On ne connaît guère de choses à son sujet sinon qu’il expose au Salon des Artistes Français de 1883 : Le Réveil du Printemps (groupe bronze).
En 1867, Robert réalise le décor d’un immeuble sis au 63, rue de la République. Situé entre le Vieux Port et les nouveaux ports de la Joliette, cet immeuble développe naturellement une iconographie maritime, notamment les figures mythologiques en très haut-relief de Poséidon et d’Amphitrite, divinités majeures de la mer. Cet ensemble surplombant la porte d'entrée, d’excellente facture malgré des accidents dus au temps, démontre la qualité des sculpteurs et ornemanistes qui gravitent autour des grands chantiers officiels durant la période faste du Second Empire à Marseille.

P. Robert, Poséidon et Amphitrite, statues pierre, 1867
63 rue de la République, 2e arrondissement

Aucun commentaire: