dimanche 31 janvier 2010

Henri Lombard au cimetière Saint-Pierre

En 1885, le peintre Raphaël Ponson (1835-1904) perd son fils Édouard (1866-1885) âgé de dix-neuf ans. Pour commémorer son souvenir, l’artiste s’adresse à Henri Lombard (1855-1929), tout jeune grand prix de Rome pour la sculpture (1883). C’est certainement à la Villa Médicis que ce dernier exécute le modèle de ce médaillon d’un goût à la fois romantique et néo-renaissance, encadré d’une guirlande de fleurs au pied d’une colonne tronquée (signature sur la tranche du médaillon).

Henri Lombard, Édouard Ponson, médaillon marbre, vers 1885-1888
Cimetière Saint-Pierre, 10e arrondissement

En 1921, Henri Lombard expose au Salon des artistes français un groupe en plâtre intitulé La Bienfaisance (n°3701). Il s’agit du modèle d’un bronze réalisé en 1919 et destiné à coiffer la sépulture de Jean-Pierre Martin (1835-1917) au cimetière Saint-Pierre de Marseille. Ce philanthrope, négociant et juge au tribunal de commerce, consacre sa fortune en 1903 à la création d’un sanatorium héliomarin sur la Corniche qui fonctionne jusqu’en 1977 ; il est par ailleurs, de 1909 à 1912, administrateur des Hospices civils de Marseille auxquels il lègue un important patrimoine immobilier. Il est probable que les Hospices soient à l’origine de la commande de ce groupe.

Henri Lombard, La Bienfaisance, groupe bronze, 1919
(ensemble & signature)
Cimetière Saint-Pierre, 10e arrondissement

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Nice dispatch and this mail helped me alot in my college assignement. Say thank you you for your information.