lundi 25 janvier 2010

Mercure (Stanislas Clastrier sculpteur)

Créée le 12 janvier 1836, la compagnie Fraissinet est la plus ancienne compagnie marseillaise de navigation à vapeur. Installée au quai d’Orléans (aujourd’hui quai de la Fraternité), elle déménage en 1853 son siège au 5, rue de Beauvau. En 1906, la compagnie agrandit ses locaux en acquerrant un immeuble contigu sis sur la place de la Bourse (aujourd’hui place du Général de Gaulle). Du coup, la nouvelle façade principale ne se trouve pas du côté de l’entrée, rue de Beauvau, mais sur la place de la Bourse pourtant dépourvue d’accès.

Stanislas Clastrier, Mercure, masque pierre, 1906
Place du Général de Gaulle, 1er arrondissement

Afin de valoriser cette nouvelle façade très en vue, l’architecte Léonce Muller (1859-1935) s’adresse au sculpteur Stanislas Clastrier (1857-1925). Il lui demande d’inscrire dans le fronton la tête de Mercure, dieu du commerce couronné de son pétase ailé, au-dessus de l’écusson Compagnie Marseillaise de Navigation Fraissinet & Cie. Sous les volutes des rampants interrompus du fronton, des fruits en abondance évoquent la prospérité de l’entreprise.
Le choix iconographique de Mercure est cependant doublement judicieux : en effet, le messager des dieux prête ici son effigie à une compagnie concessionnaire de l’État pour le service postal de 1873 à 1883 et qui reprend en 1905 les lignes postales pour la Corse.

Aucun commentaire: