mardi 13 avril 2010

Atlantes et cariatides (sculpteur inconnu)

Voici une nouvelle notice de mon amie Florence Marciano, issue du petit catalogue de l’exposition de l’Essor Figures en Façades (2005) :

Atlantes et cariatides, pierre, 1862
71 La Canebière / angle rue Vincent-Scotto, 1er arrondissement

L’immeuble conçu par l’architecte Charles Bodin (1803-1872) au n°71 de La Canebière, qui fait angle avec la rue de l’Arbre-Sec (aujourd’hui Vincent Scotto), appartient un îlot de trois immeubles édifiés lors de l’agrandissement de la rue Noailles décidé en 1859. Il est caractéristique des ambitions de la municipalité et du goût nouveau : monumentalité, dessin des façades, luxe du décor. C’est le seul îlot à bénéficier d’une composition architecturale particulière, en rotonde, alors que les autres sont en pan coupé. Cet élément spectaculaire est encore renforcé par la présence de quatre atlantes et cariatides. Ils sont disposés selon le même schéma : superposition des cariatides (féminines, au deuxième étage) sur les atlantes (masculins, au premier étage), mais leur traitement est différent. Sur la façade coté Canebière, les poses sont celles de figures porteuses dont le geste soutient la structure. Les hommes sont jeunes, avec une musculature fine ; les femmes reçoivent un traitement plus souple, avec des mouvements ondoyants pour les drapés et les bras. Côté rotonde, les figures féminines sont semblables (avec toutefois une ligne générale plus sèche) tandis que les figures masculines apparaissent beaucoup plus statiques. Ce sont des hommes plus âgés, barbus, antiquisant et qui ont les bras croisés ; leur tête est protégée par un coussin orné de glands. Il y a ici la volonté de préférer sur la partie la plus visible de l'immeuble, un certain hiératisme conférant plus de majesté au décor, plutôt que des atlantes baroques mouvementés. Malgré l’importance du décor sculpté, les artistes demeurent anonymes (le projet présenté à la Municipalité pour l’accord n’en fait pas mention).

Aucun commentaire: