mercredi 15 septembre 2010

Amphitrite déesse de la mer (Jean Hugues sculpteur)

Le 28 septembre prochain, à Nantes, sera vendue aux enchères une statuette du sculpteur marseillais Jean Hugues (1849-1930) : Amphitrite déesse de la mer. La divinité trône sur un gros poisson, un rouget grondin bien loin du traditionnel dauphin. Il s’agit d’un bronze patiné sur un socle en marbre rouge édité par le fondeur Siot-Decauville d’une hauteur de 34 cm. L’œuvre est estimée de 1000 à 1200 euros.

Jean Hugues, Amphitrite déesse de la mer, bronze, vers 1894-1900

L’œuvre fait écho à une autre statuette de Hugues aux proportions identiques, conservée à Marseille dans les réserves du musée de la Faïence (n° inv. C1570). Il s’agit cette fois d’une Amphitrite en faïence blanche éditée par la manufacture de Théodore Deck. La déesse provient de la collection de Nicolas Zarifi donnée à la ville de Marseille en 1943.

Jean Hugues, Amphitrite déesse de la mer, faïence blanche, avant 1891
Réserves des musées de Marseille, rue Clovis Hugues, 4e arrondissement

Cette pièce existe dans différents matériaux. La vente de succession du petit-fils du sculpteur, en 2007, a révélé une version en plâtre et une autre en faïence polychrome, de nouveau éditée par Théodore Deck. Jean Hugues réalise également des versions en bronze plus monumentales : l’une est destinée à la villa monégasque de son oncle par alliance, le banquier marseillais Gilibert ; une autre paraît au Salon des artistes français de 1900 sous le titre Amphitrite déesse de la mer, décoration d’une fontaine en marbre rouge pour le poisson et bronze pour le personnage (n°2006).

Aucun commentaire: