jeudi 2 septembre 2010

Les grands hommes de la poste Colbert (Stanislas Clastrier sculpteur)

À l’issue d’un concours, l’architecte aixois Joseph Huot (1840-vers 1897/1898) construit à Marseille, de 1889 à 1891, un Hôtel des Postes le long de la rue Colbert nouvellement percée. Ce grand bâtiment présente une silhouette caractéristique grâce à sa tourelle télégraphique. Pour sa part, le décor sculpté s’avère modeste : seuls quatre médaillons, dus au ciseau du sculpteur Stanislas Clastrier (1857-1925) ornent la façade principale. L’iconographie retenue présente des savants internationaux – chose unique à Marseille – ayant préludé à l’invention du télégraphe. Par ordre chronologique, nous avons :

Stanislas Clastrier, Charles de Coulomb, médaillon pierre, 1891
Poste Colbert, place de l’Hôtel des Postes, 2e arrondissement

Charles de Coulomb (1736-1806), physicien français. Il établit les lois expérimentales et théoriques du magnétisme et de l’électrostatique, introduisant notamment les notions de moment magnétique et de polarisation.

Stanislas Clastrier, Alessando Volta, médaillon pierre, 1891
Poste Colbert, place de l’Hôtel des Postes, 2e arrondissement

Alessandro Volta (1745-1827), physicien italien. Il imagine l’eudiomètre (1776) et, reprenant les expériences de Galvani, découvre la pile électrique (1800). Bonaparte le nomme comte et sénateur du royaume d’Italie.

Stanislas Clastrier, André Marie Ampère, médaillon pierre, 1891
Poste Colbert, place de l’Hôtel des Postes, 2e arrondissement

André Marie Ampère (1775-1836), physicien français. Il édifie la théorie de l’électromagnétisme et jette les bases de la théorie électronique de la matière. Il imagine le galvanomètre, invente le premier télégraphe électrique et, avec Arago, l’électroaimant.

Stanislas Clastrier, Michael Faraday, médaillon pierre, 1891
Poste Colbert, place de l’Hôtel des Postes, 2e arrondissement

Michael Faraday (1791-1867), chimiste et physicien britannique. Après avoir découvert le benzène et liquéfié presque tous les gaz connus à son époque, il donne le principe du moteur électrique. Il découvre l’induction électromagnétique – qui le mène à l’invention de la dynamo – et établit la théorie de l’électrolyse. Il donne aussi la théorie de l’électrisation par influence et montre qu’un conducteur creux (cage de Faraday) forme un écran pour les actions électrostatiques.

Aucun commentaire: