lundi 25 octobre 2010

La Géographie (André Allar sculpteur)

J’ai acquis la semaine dernière un médaillon en cuivre, d’un diamètre de 24 centimètres, œuvre du sculpteur André Allar (1845-1926) : La Géographie. C’est l’occasion pour moi d’évoquer les débuts de la Société de Géographie de Marseille.
Ferdinand de Lesseps (1805-1894), de passage dans la cité phocéenne pour une conférence sur le Canal de Suez, suggère la création d’une Société de Géographie à Marseille. Celle-ci est fondée en 1876 et ses statuts sont déposés en février 1877. Elle accueille alors l’élite des scientifiques et des négociants marseillais, malgré une cotisation élevée de 25 francs-or : il est vrai que les intérêts économiques de l’expansion coloniale française incitent la bonne société à adhérer. En 1878, la jeune Société de Géographie de Marseille demande à André Allar de lui modeler une médaille. Le président Alfred Rabaud (1828-1886) offre le modèle, réalisé en galvanoplastie avant d’être réduit et frappé par la Monnaie de Paris, au Cabinet des médailles de la Ville le 1er octobre 1878. Le sculpteur, pour sa part, expose un autre exemplaire au Salon marseillais de 1880 tandis que le graveur Paulin Tasset (1839- ?) expose la médaille d’Allar au Salon des artistes français (1880, n°6770).

André Allar, La Géographie, médaillon en galvanoplastie, 1878
Collection personnelle

L’iconographie du médaillon représente l’allégorie de Massilia – le nom en grec apparaît sur un cartouche porté par un putto et le blason de la ville figure à la poupe du navire – navigant sur les flots pour explorer le monde dans un but commercial – un caducée trône en évidence à la proue du bateau. Elle tient d’une main le compas sur un globe et de l’autre indique le cap à suivre. Des putti l’aide dans son équipée : un premier barre le gouvernail, un deuxième utilise le sextant, un troisième scrute sa boussole flottant dans une cuvette. Dans l’eau, des dauphins stylisés nagent le long de la coque.

Aucun commentaire: