mardi 29 mars 2011

Monument à Jeanne d’Arc (Louis Botinelly sculpteur)

La semaine dernière, j’ai parlé de la Jeanne d’Arc de Louis Botinelly (1883-1962) qui se trouve dans l’église Saint-Ferréol-les-Augustins ; il me semble approprié d’aborder aujourd’hui le monument que le sculpteur consacre à la Pucelle d’Orléans. Je vous livre donc la notice que j’ai écrite à son sujet dans ma monographie Louis Botinelly, sculpteur provençal.

Louis Botinelly, Monument à Jeanne d’Arc, pierre, 1943

Parvis de l’église Saint-Vincent-de-Paul les Réformés

8, cours Franklin Roosevelt – 1er arrondissement

À partir de 1941, Botinelly travaille à un Monument à Jeanne d’Arc commandité par le clergé marseillais. Le choix de commémorer cette sainte, héroïne nationale, est emblématique de la période troublée : la France vit alors en grande partie occupée par les troupes allemandes. Le 7 septembre 1942, la Ville de Marseille participe pour 5 000 francs à l’érection du monument, estimé à 200 000 francs. La statue est inaugurée et sanctifiée le 9 mai 1943, à l’occasion des fêtes de Jeanne d’Arc, en grande pompe et dans un patriotisme obséquieux alors même que la cité vie désormais sous le joug de l’occupant.

L’iconographie se décompose en cinq scènes. D’abord, la statue de pierre, signée et datée sur la plinthe du côté gauche Louis Botinelly 1943, représente Jeanne d’Arc vêtue en bergère ; elle joint ses mains aux niveau de la taille et, le visage illuminé, écoute ses voix. Le piédestal circulaire propose ensuite quatre bas-reliefs présentant chronologiquement les épisodes majeurs de la vie de la sainte :


Louis Botinelly, Jeanne d’Arc et Charles VII, bas-relief pierre, 1943

Louis Botinelly, Sacre de Charles VII, bas-relief pierre, 1943

Louis Botinelly, Levée du siège d’Orléans, bas-relief pierre, 1943

Louis Botinelly, Martyre de Jeanne d’Arc, bas-relief pierre, 1943

Parvis de l’église Saint-Vincent-de-Paul les Réformés

8, cours Franklin Roosevelt – 1er arrondissement

Aucun commentaire: