jeudi 21 juillet 2011

L'abus de marbre et la crise de la sculpture

Au début du XXe siècle, la sculpture française connaît une crise sans précédent : une main d'oeuvre italienne, très qualifiée et peu onéreuse, concurrence de façon déloyale les praticiens français, qui du coup se retrouvent au chômage. L'une des raisons principales est assurément la taille à Carrare même de nombreux monuments français en marbre. C'est le cas, par exemple, de la Fontaine Cantini d'André Allar (1911) pour Marseille. La situation prend de telles proportions qu'elle fait la une du Sémaphore de Marseille le vendredi 26 juin 1914 :

Le Sémaphore de marseille, 26 juin 1914

Aucun commentaire: