samedi 8 octobre 2011

It takes two to tango (David Mach sculpteur)

Depuis le mois de septembre dernier, l’espace urbain marseillais s’est enrichi d’un nouveau monument. Il s’agit d’une œuvre du sculpteur écossais David Mach : né en 1956, il est diplômé du Royal College of Art de Londres en 1982 ; en 1998, il est élu à la Royal Academy of Art (Londres) où il devient professeur de sculpture en 2000. Artiste reconnu dans le monde entier, il réalise des œuvres monumentales en matériaux de récupération (pneus, journaux…) mais aussi des masques humains ou animaliers en allumettes et des bustes fabriqués avec des cintres (His n’Hers,1999 ; Spaceman, 2000).


David Mach, It takes two to tango, 2008
Place Jean Mireur, 3e arrondissement

La sculpture érigée sur la place Jean Mireur, à l’angle des boulevards de Paris et de Dunkerque, est un don de la Fondation CMA-CGM. Ainsi placée, elle fait le lien entre le port de la Joliette et la tour de la CMA-CGM. Elle représente de sumos tenant à bout de bras un conteneur. Spirituellement baptisée It takes two to tango (Il faut être deux pour danser le tango), elle suscite déjà plusieurs interprétations : dynamisme du port de Marseille qui s’ouvre sur l’Asie grâce à Euroméditerranée ; domination du commerce asiatique qui soutient le transport maritime mondial ; opposition de deux forces contraires qui se neutralisent et immobilisent la charge qu’elles transportent… une allégorie des conflits récurrents des dockers marseillais ?

1 commentaire:

Art & Energie a dit…

Hé coucou !

Je ne savais pas que tu avais un blog toi aussi ! C'est super ! Je viens de le découvrir à l'instant alors je te mets un petit mot.

Quand j'aurais un peu de temps, je lirai plus dans le détail ;)

A la prochaine (peut-être avant pour les Journées du Patrimoine !)

Sandrine