jeudi 1 décembre 2011

Ferdinand Faivre

Le sculpteur marseillais Ferdinand Faivre (1860-1937) est relativement peu présent sur le marché de l’art, malgré une œuvre importante vouée à l’édition (bronzes, faïences, grès…). Il figure néanmoins dans une vente publique, le 4 décembre prochain à Lille, avec une statuette en bronze sur un socle en marbre rose intitulée La chatte métamorphosée en femme (13,5 x 26,5 x 11 cm). La sculpture dont le sujet s’inspire de Jean de La fontaine (Fables, II, 18) est sans doute contemporaine de sa version en marbre qui figure au Salon de la Société des artistes français de 1906 (n°3083).

Ferdinand Faivre, La chatte métamorphosée en femme, bronze

Le sculpteur est encore plus rare à Marseille. J’ai cependant retrouvé l’été dernier une trace de son talent aux archives municipales, dans le fonds des dessins de l’école municipale des Beaux-Arts (26 Fi). J’ai momentanément égaré mes notes à ce sujet, mais je vous livre un dessin de Faivre qui a été primé vers 1879 si je me souviens bien.

Ferdinand Faivre, dessin d’après la bosse

Archives municipales de Marseille

Rue Clovis Hugues, 3e arrondissement

Aucun commentaire: