vendredi 28 septembre 2012

Les fontaines du Second Empire et de la Troisième République 1

Depuis le 13 septembre, les Archives départementales des Bouches-du-Rhône présentent au public une exposition intitulée - dont je suis le commissaire - Les architectures de l’eau du XVIIIe siècle à nos jours. J’ai décidé de vous livrer l’article que j’ai écrit pour la brochure.

Les fontaines du Second Empire et de la Troisième République
Sous le Second Empire et la Troisième République, la cité phocéenne élargit sa voirie, établit nombre de places et promenades. L’eau qui arrive dorénavant en abondance grâce au Canal de Marseille participe volontiers à cet embellissement urbain : plusieurs bassins jaillissent ainsi sur des emplacements stratégiques tels que le cours du Chapitre, le rond-point du Prado, la place Saint-Michel… Certains proposent un simple jet central, d’autres y ajoutent une couronne de jets en corbeille. Toutefois, le projet le plus spectaculaire demeure celui de la fontaine des allées de Meilhan, dressé par l’ingénieur Auguste Gassend en mars 1861, où les jeux d’eau composent avec un îlot annulaire boisé.
 
Auguste Gassend, Fontaine des allées de Meilhan,
élévation et coupe, 1861
AD13  7 O 20-29
Projet non réalisé

Alexandre de Bar, Fontaine des allées de Meilhan,
gravure, 1876
Fontaine finalement réalisée

Parallèlement à la construction de ces bassins, se développent deux idées opposées de la fontaine. L’une prône une approche naturelle où l’eau ruisselle et chute sur une structure en rocailles. L’autre, tout au contraire, joue sur la monumentalité et l’abondance des sculptures.

Aucun commentaire: