mercredi 22 janvier 2014

Vincent Scotto (André Arbus sculpteur)

André Arbus (Toulouse, 1903 – Paris, 1969) appartient à une vieille famille d’ébénistes toulousains. C’est dans l’atelier paternel qu’il débute après trois ans passé à l’école des Beaux-Arts de sa ville natale. C’est donc en tant que décorateur qu’il s’illustre dans l’entre-deux-guerres. Après la guerre, avec son associé Crillon, il s’engage dans la construction au large de Marseille du phare de Planier (1947-1959, monument historique depuis le 13 septembre 2012) ; ce chantier coûteux (576 millions de francs de l’époque), financé sur les crédits du plan Marshall, restera inachevé. Parallèlement, il s’adonne à la sculpture qu’il expose aux Salons des Tuileries et d’Automne à partir de 1950.

André Arbus, Vincent Scotto, buste bronze, 1965
Place aux Huiles, 1er arrondissement

C’est vraisemblablement au cours de la construction du phare de Planier, qu’Arbus va tisser des liens qui préluderont à la commande du buste de Vincent Scotto (1874-1952), compositeur marseillais, auteur de quelque 4000 chansons, 50 opérettes et 200 musiques de films. L’œuvre achevée, qui se résume à une tête, est inaugurée le 13 décembre 1965 et, depuis 1989, trône sur un haut piédestal devant la place aux Huiles.

Aucun commentaire: