jeudi 5 juin 2014

L’Éducation du Christ (F. Cannac sculpteur)

Le 30 mai dernier, l’un de mes lecteurs – Michel Bricard – m’a posé une colle. Si quelqu’un possède des informations sur le décor suivant, je suis preneur.

F. Cannac, L’Éducation du Christ, bas-relief
Angle cours Gouffé / rue Mascaron, 6e arrondissement

Il s’agit du décor d’un immeuble, sis à l’angle du cours Gouffé et de la rue Mascaron, construit vers 1930-1940 à l’initiative des ébénistes marseillais David frères. Ce bas-relief, vraisemblablement moulé en béton, se situe sur la façade, entre les deux entrées du bâtiment. Il figure L’Éducation du Christ : tandis que la Vierge file la laine, Joseph apprend le métier de charpentier à Jésus. Ce travail du bois rappelle le métier des commanditaires, Joseph étant par ailleurs le saint patron des artisans.
F. Cannac, L’Éducation du Christ, bas-relief (signature)
Angle cours Gouffé / rue Mascaron, 6e arrondissement

Le bas-relief est signé F. Cannac. Je ne connais rien de ce sculpteur ; c’est la première fois que je le croise. Je réitère donc ma demande relative à toutes informations concernant cet artiste.


Addenda du 8 novembre 2017. Une de mes lectrices me suggère une piste… à creuser : « Mon arrière-grand-père, ébéniste, compagnon du tour de France se nommait François Auguste Cannac. D'après mon père, il était très doué de ses mains et aurait fait de réels chefs-d'œuvre notamment en marqueterie. Je sais que cela n'a rien à voir avec une sculpture en béton mais ce qui est troublant c'est que l'immeuble fut construit à l'initiative d'ébénistes comme lui qui, s'ils étaient aussi compagnons, devaient probablement le connaître. En 1930, il tenait un magasin de meubles 130 avenue du Maine à Paris. Peut-être est-il celui que vous cherchez étant donné que le patronyme Cannac est assez peu courant (contrairement à celui de Canac) ».