lundi 2 février 2015

Le Bâtiment, écriture vivante d’un Peuple (Antoine Sartorio sculpteur)

La Cité des Associations (93, La Canebière, 1er arrondissement) présente du 3 au 21 février une exposition photographique intitulée Marseille art déco : deux sculpteurs, un patrimoine. Les deux artistes en question sont Louis Botinelly (1883-1962) et Antoine Sartorio (1885-1988). Une série de conférence accompagne cette manifestation : « Botinelly et Sartorio, les amis des arts » (3 février) ; « Le compagnonnage en Provence d’hier et aujourd’hui » (5 février) ; « Construire en pierre massive » (10 février).
Le choix des sculpteurs n’est pas innocent puisque Botinelly et Sartorio ont décoré le bâtiment qui abrite l’exposition. Avant d’être la Cité des Associations, l’immeuble – érigé par les architectes Joseph Lajarrige et Louis Poutu à la fin des années 1950 – accueillait l’Immobilière des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. On connaît essentiellement l’œuvre de Botinelly qui encadre l’entrée de douze bas-reliefs en pierre : Les Métiers du Bâtiment (L’Étude, Les Terrassiers, Le Coulage du béton, L’Échafaudage, Les Forgerons, Les Constructeurs, Les Ébénistes, Les Peintres, Les Plombiers-chauffagistes, Les Électriciens, Les Sculpteurs, Les Maçons). Beaucoup moins connu – et c’est l’occasion de le découvrir ! – est le décor de Sartorio pour la salle d’honneur.

Antoine Sartorio, Le Bâtiment, écriture vivante d’un Peuple
Long bas-relief, plâtre, vers 1959 (ensemble et détails)
93, La Canebière, 1er arrondissement

Au centre de la composition, se trouve l’architecte avec son équerre et son compas. Aux extrémités, apparaissent les ouvriers du Bâtiments. Enfin, entre les figures, comme gravés sur des rouleaux de plans, se dressent les façades de quatre chefs-d’œuvre de l’architecture du XXe siècle : L’église du Raincy et son fameux clocher (1923, Auguste et Gustave Perret architectes), considérée comme la Sainte-Chapelle du béton armé ; le stade de Gerland à Lyon (1920, Tony Garnier architecte) ; le palais de Chaillot (1937, Léon Azéma, Jacques Carlu et Louis-Hippolyte Boileau architectes). Pour finir, l’architecture régionale est représentée par le tunnel du Rove, inauguré le 25 avril 1927.

Aucun commentaire: